Guide complet de la ville Saïgon ou Ho Chi Minh – ville

Autrefois appelée Saïgon mais rebaptisée en 1976 Hô-Chi-Minh-Ville, la métropole du Sud chaleureuse et enfiévrée est en perpétuelle mutation, mariant avec succès les souvenirs de son histoire coloniale aux réalisations futuristes.

Modernisme chassant les stéréotypes de « l’Indochine éternelle », communisme, libéralisme, opulence, pauvreté, spiritualité éclectique et jeunesse ultra connectée se télescopent dans cette ville en pleine effervescence. L’ancienne Saïgon séduit encore, déroute parfois le voyageur par son bouillonnement et sa frénésie très différents de la belle et élégante Hanoï.

L’histoire de Hô-Chi-Minh-Ville

Au XVIIème siècle, Hô-Chi-Minh-Ville, située sur la rivière Sai Gon, était un port de commerce fluvial appelé Prey Nokor, « ville de la forêt », par les Khmers qui sont originellement les premiers habitants de ce territoire appartenant alors à cette époque au royaume khmer. L’affaiblissement de ce dernier et l’expansion des Viêt vers le Sud permirent aux Vietnamiens de conquérir bientôt ces terres marécageuses. Les Vietnamiens donnent le nom Saïgon à cette ville en bordure de la rivière éponyme.

Débutant en 1858, la campagne de Cochinchine prit fin par la colonisation française de la Cochinchine annexée par le traité de Saïgon signé le 5 juin 1862. Sous domination française, la ville se développe et les français vont réaménager à leur manière la ville : quadrillage méthodique, urbanisme à la française et construction de nombreux ouvrages civils et militaires inscrivant la puissance coloniale dans la pierre. Après le départ des Français en 1954, la « perle de L’Extrême Orient » devint la capitale du Sud du Vietnam, République éphémère du Vietnam, après la partition du pays en deux suite aux accords de Genève. Enfin, le 2 juillet 1976, suite à la fin de la guerre du Vietnam et la victoire des forces communistes du Nord, Saïgon est rebaptisée Hô-Chi-Minh-Ville, en hommage au père de la nation. La ville est toutefois toujours couramment et usuellement appelée Saïgon, il faut le dire plus jolie et plus court à prononcer. Elle est devenue la plus grande ville du Vietnam et la capitale économique du pays du dragon renaissant.

Sur les traces du passé colonial de Saïgon

Chloroformée par la bureaucratie communiste jusqu’au début des années 2000, la ville a depuis connu une mutation urbanistique éclair avec une frénésie de démolition et de reconstructions dont de nombreux vestiges architecturaux coloniaux ont été les premières victimes. Tous n’ont pas été heureusement encore détruits et c’est une véritable chasse aux trésors que de les débusquer au milieu des tours qui grattent le ciel encore et encore plus haut.

Une belle balade urbaine mêlant la découverte des trésors cachés architecturaux coloniaux de Saïgon et de sa cuisine de rue légendaire, vous permettra d’appréhender d’une manière originale l’histoire fascinante de cette ville attachante. Outre la visite des édifices coloniaux iconiques comme la cathédrale Notre-Dame, la poste centrale dont la charpente à été conçue par Gustave Eiffel, l’opéra avec son portail ressemblant au Petit Palais de Paris et l’hôtel de ville, certainement le plus beau du Vietnam. Avec cette formule, vous allez découvrir des vestiges coloniaux et des lieux qui ont marqués l’histoire récente de la ville de manière plus confidentielle.

Climat à Ho Chi Minh –ville

il fait chaud tout le temps à Saigon, même la nuit. Avril est le mois le plus chaud de l’année. Décembre est le plus froid (relativement).

En ce qui concerne la pluie: comme dans tous les pays de l’Asie du Sud-Est, il y a une saison sèche de décembre à début mai et la saison des pluies de mai à début décembre.

Septembre reçoit le plus de pluie. Quand il pleut, cela peut être assez intense (moussons) et il y a le risque d’inondations.

Quelle est la meilleure saison pour visiter Saigon ?

Habituellement, les touristes préfèrent quand il ne pleut pas, donc c’est dans les mois: décembre à début mai. C’est aussi la haute saison, donc les prix de l’hôtel sont plus élevés.

Il y a quand même un certain avantage quand il pleut, c’est que les nuages protègent du soleil.

Quand il pleut, il vaut mieux avoir un de ces impermeable en nylon. Ils sont vendus partout dans la ville et ne coûtent pas grand-chose.

Que faire à Saigon

Cholon, le chinatown saïgonnais

Durant l’époque coloniale, Cholon était une cité indépendante de Saïgon, temple du commerce mais également ville de tous les plaisirs à l’exotisme extrême-oriental fantasmé. Cholon s’est aujourd’hui assagie, les volutes d’opium se sont évanouies, remplacées par le parfum de l’encens s’échappant des pagodes Quan Am et Tiên. Les échoppes traditionnelles décorées d’idéogrammes chinois sont restées et Cholon est toujours un quartier commerçant très animé avec notamment son bouillonnant marché Binh Tay. Une ville dans la ville, survoltée et captivante en totale contradiction avec les autres quartiers de la ville.

Un brassage spirituel unique

Temples mariant confucianisme et animisme chinois depuis des siècles, pagodes saturées des arabesques des fumées d’encens, mosquées cham d’une blancheur immaculée, églises sobrement habillées de pierre contrastant avec le kitsch tape à l’œil des temples caodaïstes, en vous baladant dans les rues de Saigon vous serez surpris par cet éclectisme spirituel et par l’attachement des Saïgonnais à la dimension spirituelle de leur quotidien, malgré l’effervescence de la vie moderne.

Une ville tournée vers la culture

Profitez de votre séjour pour découvrir un ou plusieurs musées qui vous raconteront l’histoire de la ville et du peuple vietnamien :

  • Musée de la ville d’Hô-Chi-Minh-Ville
  • Musée des Beaux-Arts de Saïgon
  • Musée d’histoire du Vietnam
  • Musée de l’ao dai, la tunique traditionnelle vietnamienne
  • Musée des vestiges de la guerre
  • Musée de la médecine traditionnelle vietnamienne

Que faire aux alentours ?

Aux alentours de Hô-Chi-Minh-Ville, et avec un temps de trajet raisonnable, il y a trois excursions inoubliables à faire :

Les tunnels de Cu Chi

Un vaste réseau de tunnels s’étendant sur plus de 200 km de long qui servit de base de résistance du Vietcong contre l’armée américaine durant la guerre du Vietnam. (En savoir plus)

La « cathédrale caodaïste » de Tay Ninh

Ce centre névralgique de la religion caodaïste est une véritable curiosité à voir. Un monument fascinant par sa construction et sa combinaison de couleurs vives, de gravures, de peintures et de colonnes gravées.

La réserve ornithologique de Can Gio

Première mangrove du Vietnam reconnue par l’UNESCO en tant que réserve de biosphère mondiale, elle constitue en quelque sorte le poumon de la région. Elle abrite de nombreuses espèces d’oiseaux, une population de singes et des colonies de chauve-souris.

Un hub régional

L’aéroport international de Saïgon est l’un des principaux hubs régionaux, avec celui de Bangkok. De nombreux vols internationaux et régionaux transitent par Saïgon. De nombreux vols pas chers desservent les grandes villes régionales ainsi que les stations balnéaires de Danang et de Nha Trang.

Saïgon constitue un point de départ idéal pour tout voyage au Vietnam, car reliée efficacement à Paris notamment. D’autres préféreront commencer par Hanoï et le Nord-Vietnam puis terminer leur séjour au Vietnam, par Saïgon.

Comment se déplacer à Ho Chi Minh ville?

1. Taxi, grab, uber

Un kilomètre en taxi à HCMV coûte environ 13 000 VND. Il existe de nombreuses compagnies, et beaucoup d’arnaque. Privilégiez les taxis verts de la compagnie Mai Linh et les taxis blancs de la compagnie Vinasun. Il est facile de trouver un taxi Vinasun à n’importe quel endroit. La plupart des chauffeurs parlent seulement quelques mots en anglais. Les courses sont au compteur, ne payez que le prix affiché sur celui-ci. Si vous avez un doute, utilisez Google Maps pour vous situer et vous orienter.

2. Moto-taxi

Grab est une application de service VTC type Uber disponible dans les plus grandes villes du Vietnam. Grab propose plusieurs type de véhicules (voiture 5 places, 7 places, moto) en fonction de vos besoins. Si vous voyagez seul(e), l’option Grab Bike (moto) est un excellent moyen de se déplacer à HCMV. Vous reconnaîtrez facilement leurs chauffeurs, ils portent une veste et un casque verts à l’effigie de Grab. Les prix des courses dépend de la distance, du véhicule, de la demande et de l’heure (10.000 VND de frais supplémentaires entre 23h et 5h). Un kilomètre coûte en moyenne 6.000 VND en Grab Bike, un peu plus en Grab Car.

L’application est disponible sur les stores Apple et Android. Vous pourrez directement payer le chauffeur en liquide, ou payer par carte à travers l’application.

3. Bus publique

Les bus publics à HCMV ne sont pas mon moyen de transport préféré car ils sont relativement anciens et c’est probablement l’un des moyens de transports les plus longs. Cependant, si vous avez l’âme aventurière, et que vous avez du temps devant vous, ça peut être une bonne expérience. Une bonne partie des bus du centre ville ont pour terminus la gare routière de Ben Thanh, juste à côté du marché. Le ticket coûte 5.000 VND.

Vous pourrez untiliser l’application busmap.vn pour consulter les horaires et les trajets des bus.

On attend avec impatience la première ligne de métro qui devrait être inaugurée dans quelques années.

4. Bus hop on hop off

Comme les autres villes touristiques dans le monde, Ho Chi Minh ville est maintenant dotée d’un système de bus faisant 2 circuits dont l’un permet de voir les principaux monuments de la ville, l’autre pour découvrir le China Town (Cholon). Un bus passe aux différents arrêts toutes les 30 minute. On peut  monter et descendre autant de fois que l’on veut dans la journée. Le ticket coûte 330.000 VND.

On peut arriver à la station de bus au parc 23/9 rue Pham Ngu Lao et acheter des tickets auprès du conducteur.

5. Comment se rendre de l’aéroport de HCMV jusqu’au centre-ville?

En bus publique jaune 109 – recommandé

Les départs se font toutes les 20 minutes, entre 05.30 et minuit.

Le bus est propre et confortable.

En sortant de l’aéroport, vous verrez tout de suite le panneau indiquant “bus station”. Le personnel parle anglais et sera prêt à vous aider.

Vous pourrez donner le nom et l’adresse de votre hôtel et le chauffeur vous déposera à la station la plus proche.

Prix: 20.000 VND

Durée du trajet aéroport – centre ville: 45 minutes.

En taxi

La course en taxi depuis l’aéroport de HCMV jusqu’au centre-ville coûte $10 environ. Le prix dépend de l’emplacement de ton hôtel.

Ne vous fiez pas à ceux qui vous interpellent à la sortie de l’aéroport pour vous proposer une course. Vous paierez bien au delà des tarifs en vigueur. Quand vous sortez du hall, dirigez-vous vers la gauche, il y a une file pour les taxis.

Où dormir à Saigon

1. Hôtels autour de la rue Đồng Khởi – ancien quartier colonial

La rue Đồng Khởi, anciennement rue Catina, est l’endroit où rassemblent beaucoup de demeures coloniales françaises dans lesquelles il y a l’hôtel Continental et l’hôtel Majestic.

Continental Saïgon est l’hôtel le plus vieux du Vietnam, qui a été construit en 1878 par Pierre Cazeau.

L’hôtel Majestic a été conçu par l’homme d’affaires chinois Hui Bon Hoa en 1925 dans le style des hôtels de la Côte d’Azur.

Hors de ces deux hôtels, il n’y a que des hôtels super de luxe dans cette région.

Hôtel The Myst Dong Khoi : 9,2/10

Hôtel The Reverie Saïgon : 9,6/10  –un hôtel extraordinaire

2. Hôtels autour du marché Ben Thanh

Pour l’accès facîle aux attractions de HCMV, la plupart des voyageurs choisissent des hôtels qui ne se situent pas loin du marché Ben Thanh. Les prix des hôtels dans cette région est beaucoup plus affordables que la région de Dong Khoi.

Hôtel Della Boutique : est situé à 700m du marché Ben Thanh, bien apprécié par les voyageurs (9,2/10). Une chambre coûte à partir de 45€

Hôtel Nguyen Shack Saïgon: à 600m du marché Ben Thanh. Tu trouveras aussi les autres hôtels Nguyen Shack à Ninh Binh, Can Tho et au parc national de Phong Nha Ke Bang. Ses services sont très bons (9,4/10) mais ses chambres sont moins belles que l’hôtel Della Boutique. Une chambre coûte à partir de  44€

Hôtel Chez Mimosa Boutique: à 1,2km du marché Ben Thanh, bien apprécié par les voyageurs (9,3/10). Une chambre coûte à partir de 40€.

Hôtel Liberty Central Saïgon Citypoint: à 450m du marché de Ben Thanh. Une belle piscine sur le toit est disponible. Une chambre coûte 102€.

3. Hôtels dans la région de Pham Ngu Lao : 900m du marché Ben Thanh

Il est facile de trouver un lit de $5 dans une auberge de jeunesse dans la rue de Pham Ngu Lao.

C’est la rue « routards », « backpackers » de HCMV. On peut y trouver tous: des agences de voyages, bureaux de compagnies de bus, auberges de jeunesse, bars, restaurants etc. Il y a aussi un marché nocturne le weekend dans cette rue, où l’on vend des vêtements, souvenirs, plats vietnamiens etc.

T & T hostel: c’est un nouveau hostel dans une ruelle de Pham Ngu Lao, en face de la station de bus 23/9. Il est centré, propre et son personnel est aimable.

The Cozi House : 9,4/10. C’est une nouvelle auberge de jeunesse, située au 131 rue Le Thi Rieng. Les chambres sont belles et propres. Un lit dans un dortoir coûte 8€ et une chambre triple coûte 35€.

4. Hôtels excentrés

Les voyageurs qui n’aiment pas le bruit du centre-ville, peuvent rester dans des hôtels excentrés. Il est très facile de trouver un bon hôtel sur airbnb, booking.com ou agoda.com

Pour un séjour de luxe et à l’extérieur du centre-ville, Villa Song Saigon est très bien appréciée par des voyageurs. Elle dispose de peu de chambres et se situe au bord de la rivière de Saïgon.

Les circuits vietnam avec la visite de la ville de Saïgon ou Ho Chi Minh – ville

Découverte du Vietnam authentique

Durée : 22 jours / 21 nuits

Beauté cachée du Vietnam

Durée : 16 jours / 15 nuits

Le Vietnam comme on l’aime

Durée : 15 jours / 14 nuits

Essentiel du Vietnam 10 jours

Durée : 10 jours / 09 nuits

Au bord de l’eau du Vietnam 

Durée : 21 jours / 20 nuits

Rappel Gratuit Devis sur mesure